J’ai une chance énorme ! Je suis marié à une femme talentueuse… En plus, elle aime partager son talent. Pour vous aider à choisir et utiliser les produits écologiques pour le bois Sol-éco, Sophie vous dessine une planche originale par question : le tuto graphique ! Vous pouvez également la suivre sur son blog.

Elle s’inspire des questions que nous recevons pour “plancher” sur un sujet précis. Et comme on dit, “un dessin vaut mille mots” !

Sophie publie régulièrement sur cette page une nouvelle astuce de Sol-éco.

Tuto Graphique #1

Un pas de vis propre !

dessin pour garder longtemps son huile de protection du bois Sol-éco

Pour sa première “sketchnote” Sol-éco, Sophie a souhaité revenir sur l’importance du nettoyage du pas de vis du bidon. En effet, je me suis déjà fait avoir plusieurs fois en ne suivant pas ce conseil ! Après plusieurs semaines, mon bouchon était définitivement scellé 🙁

J’ai dû couper la membrane plastique pour accéder au précieux liquide… Un second conseil pour compléter si vous voulez conserver un restant d’huile. Transvasez-le dans un autre récipient (style pot en verre). Indiquez-bien le contenu sur l’étiquette et conservez-le hors de porté des enfants. Vous réduirez ainsi le volume d’oxygène qui accélère la catalyse de l’huile. Vous pourrez ainsi garder votre huile Sol-éco plus d’une année sans problème !

Tuto Graphique #2

Appliquer l’huile de Tung, 1ère méthode

astuces dessinées huiles sol-éco

Vous me demandez souvent comment huiler votre parquet, vos meubles ou votre bardage. Contrairement aux vernis chimiques que j’utilisais il y a encore une dizaine d’années, le protocole pour l’huile est souple. Avec les finitions chimiques, si vous ne respectez pas les dosages, la dilution ou les temps de séchage, votre finition est totalement ratée.

Avec l’huile de Tung ou l’huile Haute Protection (Tung+orange), vous pouvez reprendre la finition facilement. C’est beaucoup plus simple ! Par exemple, quand je vernissais un meuble, il fallait que j’attende plusieurs jours avant de pouvoir le livrer. Le vernis devait être sec à cœur pour que je puisse transporter le meuble. Quand j’arrivais chez les clients, ça sentait fort ! Les composés toxiques du vernis se libéraient dans l’air de la maison pendant plusieurs mois. A l’époque, ça ne gênait pas ou on ne se posait pas vraiment de questions à ce sujet. Heureusement, les choses changent !

Un autre inconvénient du vernis était l’immobilisation du meuble (et d’une partie de l’atelier) le temps qu’il sèche. Il fallait éviter toute poussière et cela retardait d’autant le paiement du meuble. Et pour un artisan, c’est toujours gênant d’attendre son chèque 😉

Bref, depuis que je suis passé à l’huile, fini ces tracas ! Je peux livrer immédiatement. Malgré tout, il y a quelques règles à respecter :

  • Avant de commencer, préparez bien votre support. Pour un parquet, poncez au grain de 150, pour un meuble ou un objet poussez jusqu’au 240. Dépoussiérez bien votre bois : brosses et époussette, aspirateur. Vous pouvez combiner les outils pour un résultat optimal. Chaque grain de poussière oublié formera un “gratton” quand il sera gorgé d’huile et sec. Perso, je déteste !
  • Soyez radin ! Faites des couches fines. Mieux vaut faire une ou deux couches de plus que devoir étaler sans fin une couche trop grasse ! L’huile sèche mieux quand elle est appliquée avec parcimonie !
  • Ré-essuyez quelque temps après application (au jugé, 20 minutes ou 1 heure après en fonction de la surface que vous couvrez) avec un chiffon de coton. Ensuite, gardez votre chiffon à plat. Les chiffons en boule peuvent s’auto-enflammer avec l’huile de lin. L’huile de tung n’est pas classé aussi instable que l’huile de lin mais restons prudents !Vous pouvez aussi les stocker dans un pot de confiture fermé.

Tuto Graphique #3

Un potager en carré, version Sol-éco

dessin de potager en carré

J’ai parlé dans l’une de mes vidéo de ma méthode pour fabriquer un potager en carré ou en rectangle. La première astuce que je voulais vous partager, c’était l’assemblage à mi-bois qui permet de fabriquer le cadre sans vis. En effet, lors d’une première expérience, j’avais (comme beaucoup) utilisé des vis pour assembler les planches. Évidemment je n’avais pas mis de vis inox. Trop cher. Du coup, en même pas 3 ans tout mon cadre s’est lamentablement ouvert ! Le temps que j’avais passé à faire mes planches n’avait pas vraiment été rentabilisé.

Cette fois-ci j’ai donc décidé de faire des assemblages à mi-bois. De plus, lors de ma précédente expérience, j’avais acheté des planches de coffrage (non traitées)premier prix. Les champignons lignivores avaient vite adopté ce nouvel habitat sympathique. La pourriture cubique s’est rapidement propagée sur toute la longueur. A l’extérieur, tout semble normal. A l’intérieur, c’est la cata ! Du coup, pour éviter cette mésaventure, j’ai décidé de passer au bois brûlé (Yakisugi). Les japonais disent qu’en brûlant la couche supérieure du bois, les insectes et les champignons ne trouvent plus de lignine (chargée en amidon, c’est-à-dire en sucre). Du coup, ça leur coupe l’appétit ;). J’ai ensuite appliqué 2 couches d’huile de Tung pure puis laissé sécher.

Préparer le sol

Enfin, le dernier point que j’aborde dans la vidéo, c’est la préparation du sol. Chez moi, il n’y a que de l’argile… Du coup, j’ai appelé mon ami Charles Hervé-Gruyer, un des spécialistes français de la permaculture avec sa femme Perrine. Ils ont formé des milliers de personnes à la ferme de Bec Hellouin. Ils ont récemment publié le livre de référence sur le sujet (3 tomes !). Ce livre va faire autorité pendant longtemps car ils y ont résumé toute leur formation.

J’ai demandé à Charles Hervé-Gruyer comment préparer mon sol, quel amendements apporter pour l’améliorer. Du coup on a filmé l’interview que vous pouvez retrouver en intégralité ici. J’ai bien suivi ses conseils (que vous retrouvez dans la vidéo) et j’ai eu le plaisir d’obtenir d’énormes courges (potimarron et citrouille) dans un sol vraiment ingrat au départ…

A bientôt pour le prochain tuto graphique de Sol-éco !

Sophie et Guillaume de Sol-éco

Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •