Présentation de l’ipé


L’ipé, ou «Ébène verte en Guyane Française» est un bois exotique originaire d’Amérique du Sud, principalement du bassin amazonien, en particulier le Brésil. Il peut atteindre 35 mètres de hauteur et son tronc varie entre 60 et 100 centimètres de diamètre.
Avec sa teinte brun acajou, ce bois est d’une stabilité naturelle exceptionnelle. C’est une des seules essences pouvant s’approcher des excellentes caractéristiques du teck mais avec une densité bien supérieure.

Petit rappel : chaque fiche technique a pour but d’abord de vous conseiller dans le choix de l’huile Sol-éco adaptée à l’usage et à l’essence de bois spécifique. Mais comme je suis également un incorrigible curieux et que j’aime partager mes découvertes, vous trouverez ici quelques informations sélectionnées et vérifiées 😉

Lapacho, L'arbre de vie
L’arbre de vie

Petite histoire de l’IPE


Le terme « ipé » vient du nom portugais « Ipê », qui désigne plusieurs espèces de Tabebuia. Comme tous les bois tropicaux, ces arbres sont également connus sous d’autres noms locaux comme Lapacho, Tajibo, Hakia ou Ironwood ou noyer du Brésil…

La découverte de l’ipé par les Occidentaux remonte aux premières explorations du continent américain au 16e siècle. La demande mondiale pour l’ipé a considérablement augmenté au cours des dernières décennies en raison de ses qualités exceptionnelles. Il est naturellement imputrescible et résiste aux champignons, bactéries et insectes. C’est un bois lourd au grain fin.

Aujourd’hui l’ipé est victime de son succès largement mérité par ses qualités. On dénombre pas moins de 11 espèces du genre « tabebuia » susceptibles d’être commercialisées sous le nom « ipé ». Cependant d’autres variétés présentes sur le marché n’ont pas les qualités attendues de ce bois malgré leur nom commercial trompeur. Cette situation démontre la fragilité de la ressource face à la popularité de ce bois.

Du coup, en achetant cette essence tropicale, vous pourriez vous retrouver avec un autre bois botaniquement proche mais avec des qualités moindres… Pour le prix de l’ipé « véritable »… Le CIRAD met en garde contre des lots de bois qui mélangent les espèces…

Pour info : l’ipé est inscrit à l’annexe II de la convention de la CITES ce qui signifie que l’espèce nécessite une régulation stricte du marché afin d’éviter le classement dans les espèces en voie de disparition…

L’ipé symbole de vie


L’arbre à feuilles caduques est appelé par les populations indigènes du Brésil « l’arbre de vie« .


Les peuples d’Amazonie utilisent l’IPE pour construire des maisons, des ponts, des pirogues et d’autres structures en raison de sa résistance naturelle aux intempéries et aux ravageurs du bois. Cette utilisation ancestrale témoigne de la durabilité et de la qualité exceptionnelles de ce bois.

Ses propriétés antifongiques, antibactériennes, antivirales et antiseptiques (rien que ça !) sont dues à une molécule qui s’accumule dans les vaisseaux du bois : le lapachol. cette substance est notamment efficace contre certains staphylocoques

Utilisation de l’ipé


On l’a compris, l’ipé produit un bois très dur et lourd de haute qualité. Il a une très grande résistance aux champignons lignivores et de très bonnes propriétés techniques. On l’utilise donc principalement en extérieur pour les terrasses ou les pontons. Sa dureté en fait une des essences de bois les plus durables.

Outre ses qualités mécaniques et sa floraison spectaculaire, l’écorce de l’ipé sert à la préparation d’une décoction connue depuis les Incas pour ses propriétés curatives.

Description technique et utilisations classiques

Cette essence est plébiscité partout dans le monde ce qui fait grimper sérieusement son prix (sans compter les menaces sur son écosystème d’origine).

Terrasse en IPE
Terrasse classique en IPE

En extérieur


L’Ipé est très prisée dans la construction de terrasse offrant une résistance mécanique et une tolérance à l’abrasion hors du commun. Également utilisé pour :

  • bardage
  • mobiliers pour le jardin
  • escaliers
  • Pontons, pieux immergés en eau salée

En intérieur


Son fil droit et son veinage très fin voire invisible lui confèrent une esthétique et une qualité incroyable. On s’en sert pour:

  • meubles
  • parquet, plancher
  • marches d’escaliers à grand passage (forte abrasion)

Comment protéger l’ipé?


Comme l’ipé est un bois imputrescible il ne nécessite aucun traitement de préservation en extérieur. Cependant, une bonne ventilation de la terrasse assure une stabilité au bois et évite les déformations des lames.

En revanche pour éviter qu’il ne grise avec le temps qu’il conserve son aspect plus longtemps, choisissez l’huile Nautic & Deck, plus fluide avec ses 30% d’huile d’orange. On peut attendre une année avant de commencer à huiler sa terrasse en ipé. Cela laisse le temps au bois de s’acclimater (il n’a pas poussé ici !). Le huilage sera plus efficace et comblera les éventuelles petites fissures apparues. Dans les régions humides ou en exposition nord et ouest, l’application d’huile Nautic & Deck limite la fixation des algues, mousses et lichens sur le bois. L’entretien annuel est donc facilité. Un simple brossage à l’eau claire suffit.

C’est un bois peu imprégnable donc les traitements de protection resteront en surface des fibres. La consommation d’huile est faible. Bien essuyer les surplus au chiffon.

Bois brûlé (Yakisugi) : voir mon avis au bas de cette fiche.

Fiche technique de l’ipé : synthèse des caractéristiques de l’essence

  • Couleur: brun jaunâtre à brun sombre olive. Les vaisseaux du bois présentent un dépôt jaunâtre qui n’est pas de la silice mais du lapachol (composé organique proche de la vitamine k).
  • Aubier : beige, 3 à 9cm d’épaisseur
  • Fil : contrefil léger, peu fendif
  • Masse volumique / Densité : 1050 Kg/m3 (donc il coule !)
  • Comme beaucoup de bois tropicaux, il désaffûte les outils de coupe (utiliser des lames au carbure de tungstène)
  • Protection recommandée contre les poussières qui peuvent provoquer des dermatoses

Durabilité

Champignons : très durable
Insectes : très durable
Termites : durable

Assemblage

Vissage : bonne tenue, pré-perçage nécessaire
Corrosion : Importante, demande de la puissance

Pour les terrasses, choisir de la visserie inox de bonne qualité. On peut aussi opter pour une pose invisible avec différents systèmes (nécessitant parfois un rainurage latéral des lames de terrasses).

Ipé et Yakisugi

Avec un bois présentant de telles qualités, je ne vois pas l’intérêt de faire du yakisugi (shou sugi ban) ! On va gentiment poser le chalumeau et éteindre le gaz avant de passer à l’essence de bois suivante !

Guillaume et Antoine de Sol-éco