Huiler et protéger le bois

ENTRETIEN TERRASSE BOIS : Guide d’expert pour résultat pro

entretien d'une terrasse en bois

Entretien Terrasse Bois : Découvrez Comment Prolonger Durée de Vie et Préserver Son Éclat avec les Astuces d’un Expert

L’entretien d’une terrasse en bois est souvent considéré comme compliqué. Pourtant une terrasse en bois de qualité est un élément qui donne de la valeur à une maison. En plus, quel plaisir de marcher pieds nus à la belle saison sur un bois bien entretenu. Pour un repas entre amis ou en famille autour du barbecue ou de la piscine, la terrasse bois a le vent en poupe. Cela représente également un investissement qui peut être conséquent en fonction de l’essence du bois. Alors, bien sûr, on veut en profiter le plus longtemps possible !

Afin d’éviter de voir le bois pourrir au bout de quelques années, je vais vous donner dans ce guide quelques conseils issus de ma propre expérience. Un mauvais entretien peut faire toute la différence entre avoir une terrasse splendide à contempler et devoir reconstruire celle-ci quelques années plus tard… Alors comment prolonger la durée de vie et préserver l’éclat de votre terrasse en bois ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour entretenir et protéger votre terrasse en bois !

maison avec terrasse bois et piscine
Le chlore d’une piscine peut lessiver le bois de la terrasse. Il est d’autant plus important de le protéger avec une bonne huile.

Une bonne terrasse se décide à l’achat !

Si vous espérez faire durer 20 ans une terrasse fabriquée avec du pin classe 3 posée sur un lit de sable ou des plots en béton, désolé mais c’est cuit ! Ce que je veux vous dire, c’est que le choix de l’essence de bois et la qualité de la pose sont essentiels. Il est évident qu’une terrasse en ipé (ou ébène verte) ou en cumaru dure plus longtemps que son homologue en douglas. Cependant, avec ma connaissance du marché mondial du bois, je vous déconseille d’acheter de l’ipé ou du cumaru pour votre terrasse en bois. Les conditions d’extractions, malgré les labels ne sont pas toujours ce qu’elles prétendent être. Un ipé, il en pousse peut-être qu’un seul à l’hectare dans une forêt naturelle. Ce qui veut dire que lorsqu’on en détecte un, on créé un chemin à travers la jungle avec un bulldozer pour aller le chercher et le sortir jusqu’à la route forestière. Un vrai carnage pour un seul arbre !

Local ou tropical ?

Choisir son essence de bois n’est donc pas si simple et ne vous laissez pas berner par tous les commerciaux des magasins spécialisés ! Ils vous vendent ces bois à prix d’or en plus. Les prix en vigueur lors de la rédaction de cet article en 2023 tourne autour de 40€/m2 pour du douglas de 28x145mm et 130€/m2 pour de l’ipé 21x145mm ! Soit un ratio de 1 à 3 pour l’ipé ! Personnellement, j’ai arrêté d’acheter du bois tropical depuis ma lecture du livre « Les pillards de la forêt » d’Arnaud Labrousse et François-Xavier Verschaeve.

Le douglas sans aubier me parait être une bonne alternative locale. Si vous connaissez un scieur, vous pouvez lui demander de vous débiter un lot de lames en chêne. Il faudra quand même veiller à éliminer un maximum de nœuds. Dans tout les cas, choisissez un bois sec pour éviter un maximum de fentes et d’échardes à l’usage. Pour tester le bois, vous pouvez consulter cet autre article.

Ensuite, l’autre point crucial est la pose. Pour durer longtemps, une terrasse en bois doit respirer. Les rives et le dessous des lames doit être correctement ventilé. Vous pouvez opter pour une pose sur plot ou sur lambourde. Les points de contact entre les lambourdes et les lames de terrasse sont des parties sensibles. Le bois des lambourdes doit être correctement traité et leur espacement régulier (en général 40cm).

Si vous souhaitez faire une belle économie, il existe de nombreuses ressources sur internet pour vous guider dans la pose. Votre budget sera grandement réduit. Toutefois, souvenez-vous que la qualité de pose joue sur la fréquence de l’entretien de votre terrasse en bois.

Protéger votre terrasse en bois

Maintenant que votre terrasse est posée, il vous reste à la protéger. En effet, le bois est soumis à rude épreuve sur une terrasse ! Entre soleil, pluie, vent, lune et abrasion il va vivre des jours difficiles. Alors, comment nourrir et protéger le bois d’une terrasse ?

entretien d'une terrasse en bois
l’entretien d’une terrasse en bois permet de rallonger sa durée de vie et de faire des économies.

Le type de bois

Premièrement, cela dépend de votre essence de bois. On peut les classer en 2 familles :

  • Les bois exotiques durs : Ipé, Cumaru, Massaranduba, Itauba, Garapa, Padouk, Muiracatiara ou Merbau. Ces bois sont lourds, contiennent plus ou moins de silice. Il peuvent être fendifs (pré-perçage et fraisage impératifs) et nécessitent une qualité de pose impeccable. Ils sont tous rangés dans la classe 5.
  • Les bois traités ou locaux : douglas, pin sylvestre traité autoclave (brun ou vert), mélèze ou même frêne thermochauffé et Kebony (pinus radiata avec un traitement spécial). Ces bois ainsi modifiés atteignent la classe 4.
  • Cas spécial d’une terrasse en bois brûlé : On me pose régulièrement la question de la durabilité et du traitement d’une terrasse en bois brûlé (Yakisugi ou Shou Sugi Ban). Cela part d’un point de vue intéressant compte tenu de la longévité du bois brûlé en bardage… Par contre, comme le carbone du brûlage est très fragile, cela ne fonctionne pas en terrasse. À la limite, si cette technique vous intéresse, vous pouvez opter pour un bois « Brûlé-Brossé ». En enlevant la couche de carbone friable, vous pourrez obtenir un effet de contraste du veinage du bois. Mis à part cet effet décoratif, vous devrez protéger le bois comme sur une terrasse de la même essence de bois non brûlé. A savoir aussi, plus vous créez de relief sur votre lame de bois, plus vous créez d’accroche pour les algues, les lichens, les mousses et la saleté…

Quand et comment la protéger ?

Pour les bois exotiques rouge, je vous recommande de laisser passer quelques semaines voire 2-3 mois afin que votre terrasse se stabilise. Pour le douglas ou le mélèze, on peut agir dès la pose. Si votre poseur ne connait pas encore Sol-éco, il y a de fortes chances qu’il vous conseille un saturateur issu de la chimie du pétrole. Je vous déconseille vraiment de céder à ce type de produit.

Premièrement, un saturateur ne « sature » rien du tout puisqu’il contient en réalité seulement 40 à 60% d’extrait sec, c’est-à-dire de grains de plastique qui vont coller à la surface du bois. En fait, ces solutions sont si liquides qu’elles donnent l’impression de pénétrer le bois en profondeur. En fait, en séchant la matière sèche remonte avec les solvants ou l’eau de dilution. On se retrouve donc avec un produit qui pellicule et durcit en surface. Comme les autres produits catalysés, la couche protectrice va finir par craqueler et laisser entrer l’humidité.

Alors, quel produit utiliser pour l’entretien de votre terrasse en bois ?…

Si vous connaissez un peu ce blog, vous connaissez déjà la réponse : de l’huile ! Mais pas n’importe laquelle bien sûr. En me basant sur ma propre expérience, je conseillais jusqu’alors d’utiliser de l’huile de tung pure. Récemment, j’ai fait un nouveau point technique avec Gilles, un de mes clients professionnel. Gilles est charpentier naval et possède son propre chantier en Suisse. Il construit, répare et entretien des bateaux au bord du lac Léman. Depuis 2 ans, il teste des mélanges à base d’huile de tung et d’orange pour protéger efficacement les ponts des bateaux. En discutant ensemble, nous sommes arrivés à une formulation optimale ! Ce mélange particulier, uniquement composé d’huiles végétales pures et non chauffées, dépasse tous mes espoirs de durabilité. En sachant que le domaine nautique est encore un cran au-dessus de la terrasse en terme de rigueur pour le bois, cette nouvelle formulation est donc totalement adaptée pour votre terrasse. Nous l’avons appelé tout simplement huile Sol-éco Nautic & Deck.

Pourquoi utiliser de l’huile Sol-éco Nautic pour l’entretien de votre terrasse bois ?

logo Sol-éco Nautic & Deck huile pour terrasse bois et pont en teck

Le bois a une affinité naturelle avec l’huile végétale. Le mélange huile de tung/orange est à la fois fluide et très riche en acides gras. C’est un compromis parfait entre extrait sec et pénétration. Les fibres et canaux du bois se gorgent d’huile qui protège sa structure des agressions externes. La souplesse naturelle de l’huile de tung catalysée est bien supérieure à tous les produits chimiques du marché. Gilles l’a bien constaté avec les ponts de bateaux en teck…

En plus, en choisissant l’huile Sol-éco Nautic, vous tournez le dos à toute l’industrie chimique qui pollue notre environnement à la fois par la production mais également par l’utilisation de ces produits. Les micro particules de saturateurs et de lasures finissent toujours dans les rivières et océans. En clair, nous les mangeons dans nos huitres, coquillages et poissons. Bon appétit !

Comment nettoyer et entretenir votre terrasse en bois ?

Le nettoyage annuel est une étape indispensable pour maintenir votre terrasse en bon état et pour prolonger sa durée de vie. Une terrasse en bois bien posée, bien ventilée et entretenue peut durer jusqu’à 25 ans pour certaines essences exotiques et 15 ans pour un pin de classe 4.

Importance de l’entretien annuel de votre terrasse

En fin d’hiver ou au début du printemps selon votre région, il faut commencer à nettoyer les lieux. Commencez par retirer les feuilles sèches, la terre ou autres débris qui se sont accumulés au fil du temps. Nettoyer entre les lames est également conseillé afin d’aider à prolonger la durée de vie du bois. Munissez-vous ensuite d’un balai brosse et d’un seau d’eau chaude additionnée de bicarbonate de soude ou de savon noir. Évitez l’utilisation des produits détergents (style javel) qui peuvent agresser le bois, modifier leur couleur ou leur structure tout en polluant l’environnement. Dans tout les cas, évitez le plein soleil et rincez bien.

Le principe est de nettoyer en douceur les attaques de l’hiver. On enlève les mousses et autres lichens qui auraient eu le temps de se fixer ainsi que les fientes d’oiseaux. Le bois doit être propre pour recevoir un huilage de printemps.

Nettoyeur haute pression

Chaque fois que vous passez le nettoyeur haute pression sur le bois de votre terrasse, vous l’abimez ! C’est comme si vous nettoyez votre peau avec une sableuse… Les détergents agressifs, endommagent le fini naturel du bois. De plus, la pression de l’eau creuse les fibres et gorge le bois en humidité. Vous créez du relief comme avec le bois brûlé-brossé. Le risque est aussi de faire ressortir des échardes.

Ce n’est donc pas du tout une bonne idée de nettoyer sa terrasse au Kärcher. En plus, vous devrez attendre plus de temps pour que le bois sèche avant d’appliquer une couche d’huile d’entretien.

chalet avec terrasse bois
Chalet avec une terrasse en mélèze qui attend un bon huilage !

Dégriser le bois au sel d’Oseille

Comme pour le nettoyeur haute pression, je vous déconseille d’utiliser l’acide oxalique (ou sel d’Oseille) pour nettoyer et dégriser le bois. Si votre terrasse a grisé, c’est soit :

  • que vous n’aviez pas protégé le bois
  • que votre produit n’était pas efficace
  • ou bien que vous avez attendu trop longtemps avant d’agir

Dans tous les cas, vous êtes en mode « réactif » et non pas « proactif ». La « réaction », c’est comme la colère. On en tire rarement des bénéfices car la réponse au constat est généralement disproportionnée. Si vous voulez raviver la couleur d’origine, vous pouvez tenter un bon brossage au savon noir pour commencer. Ensuite, faites un test avec un peu d’huile dans une zone peu visible pour voir le rendu. Si jamais ce n’est pas suffisant à votre goût, vous devrez lancer l’artillerie lourde : ponçage ou sel d’Oseille. Mais allez-y par étape.

Vous pouvez aussi vous questionner sur le rendu de votre terrasse par rapport à l’investissement en temps d’entretien que vous êtes prêt-e à mettre. Souvenez-vous que les terrasses des magazines déco et des catalogues commerciaux sont prises immédiatement après le chantier 😉 La réalité est biaisée ! Le bois reste une matière vivante… Comme nous. D’ailleurs je viens de me rendre compte que ma calvitie a encore gagné de l’espace 🙂

Préserver la couleur du bois de votre terrasse

Naturellement, la couleur du bois tend à changer sous l’effet des UV et prend une teinte grise argentée au fil du temps. Pour préserver sa couleur originale plus longtemps, appliquez dans l’idéal une couche d’entretien au printemps et une autre en milieu d’automne.

Cela permettra de raviver la couleur initiale du bois et de protéger sa surface contre les intempéries. Vous allongerez aussi la durée de vie de votre revêtement.

Ça, c’est en mode « proactif » 😉

Quels produits utiliser pour entretenir la couleur de sa terrasse en bois

Comme je vous le disais en début d’article, vous avez le choix entre différents saturateurs spécialement conçus pour les terrasses en bois naturel: huiles, cires, lasures et crèmes protectrices. Seules les huiles pénètrent et restent dans le bois pour le nourrir et le protéger. Les lasures, saturateurs et crèmes protectrices recouvrent la surface. En fonction de leur niveau de brillance ou de leur épaisseur de film, ces produits peuvent accroitre l’aspect artificiel du bois. C’est en général l’inverse de l’effet recherché avec une terrasse bois…

Comment appliquer ces produits ?

Appliquez simplement l’huile Sol-éco Nautic & Deck sur votre terrasse en bois à l’aide d’un rouleau à poils courts ou d’une brosse plate. Veillez à huiler toute la surface de manière uniforme sans accumuler le produit : il devrait rester suffisamment mouillant pour que les fibres soient bien imprégnées mais pas assez pour que l’huile commence à ruisseler ou à former des surplus.

La première imprégnation se fait en 2 couches à appliquer à 12 heures d’intervalle. Après 1 heure de repos, essuyer les surplus au chiffon. Travaillez en couches fines bien tirées. Choisissez une période favorable : 3 jours secs avant votre chantier et au moins 24-48h après la seconde couche. La température doit être entre 10 et 25°C. Éviter d’appliquer l’huile en plein soleil car des traces blanches peuvent se former sous l’effet d’un séchage superficiel trop rapide.

Pour l’entretien annuel de votre terrasse bois, après nettoyage et séchage du bois, une seule couche d’huile suffit. Pensez à appliquer le produit sur les chants accessibles de vos lames de terrasse.

Les secrets de longévité d’une terrasse bois

Après avoir considéré les diverses méthodes pour le nettoyage et l’entretien de votre terrasse en bois, vous avez maintenant toutes les cartes en main pour profiter le plus longtemps possible ! Souvenez-vous qu’en toute chose un petit entretien régulier vaut toujours mieux qu’une grosse réaction ponctuelle…

Profitez-bien de votre terrasse 😉

Guillaume de Sol-éco

13 thoughts on “ENTRETIEN TERRASSE BOIS : Guide d’expert pour résultat pro

  1. Bu dit :

    Bonjour,
    Nous avons posé notre terrasse en bois Garapa en Août cette année. Nous avons suivi les conseils de laisser travailler notre terrasse 2 à 3 mois avant de la traiter
    Nous souhaitons appliquer l’huile sol eco nautique, mais les conditions sont difficiles à réunir à cette période : ne pas avoir de pluie 3 j avant et 2 j après, + de 10°C…
    Que nous conseillez-vous, attendre les beaux jours du printemps, soit 10 mois sans protection, ou rogner sur certaines conditions pour l’application ? Merci de votre retour.

    1. Guillaume dit :

      Bonjour !
      C’est vrai que ce n’est pas toujours évident de réunir toutes les conditions en fin d’année pour une terrasse bois. Vous pouvez remédier à cela en choisissant un créneau en fonction du critère le plus important : l’humidité du bois. Si le bois est gorgé d’eau, l’huile ne pourra pénétrer. Si le bois était sec et qu’il pleut 6 ou 8 heures après, c’est un moindre mal. Ce n’est pas comme un saturateur qui serait dilué par la pluie. Côté température, appliquez au moment le plus chaud de la journée (relatif en ce moment) en ayant pris soin de garder l’huile bien au chaud à l’intérieur (et non pas dans un garage froid). Si vous pouvez faire au moins une couche avant l’hiver ce serait top. La protection ne sera pas complète mais ce sera vraiment mieux que rien pour prolonger la belle teinte du garapa 😉
      Bon chantier (si possible)
      Guillaume de Sol-éco

      1. Emmanuelle Buard dit :

        Merci pour votre réactivité !
        Bonne journée

        1. Guillaume dit :

          Avec plaisir et merci pour votre commande !
          Bon week-end,
          Guillaume de Sol-éco

  2. duvauchelle dit :

    Bonjour,
    Merci pour ces informations.
    Je ne vois pas la quantité qu’il faut par m2 de terrasse…
    Pouvez vous me l’indiquer?

    1. Guillaume dit :

      Bonjour !
      Suivant le type de bois (les bois gras ou durs comme le teck ou l’ipé absorbent peu d’huile), la consommation varie de 7 à 10m2 en 2 couches avec un litre d’huile Nautic & Deck.
      L’automne et le printemps sont les 2 saisons idéales pour protéger ou entretenir une terrasse en bois.

  3. Dominique Thomas dit :

    Bonjour ,
    dossier très intéressant!
    Juste une petite question: vous mentionner l’huile Sol-éco Nautic & Deck mais je ne la vois pas dans la boutique, est-ce la même que la « Haute Protection » ?
    cordialement,
    Dominique

    1. Guillaume Le Penher dit :

      Bonjour Dominique,
      C’est un mélange spécial formulé avec le chantier naval Aebi en Suisse. C’est différent de l’huile haute protection plutôt adaptée aux parquets et plans de travail. L’article va être mis à jour très bientôt et vous pourrez suivre le lien dans la boutique 😉

    2. Guillaume Le Penher dit :

      Voici le lien vers les huiles de la gamme Nautic & Deck dans la boutique Sol-éco : https://sol-eco-huile.fr/produit/huile-nautic-deck/

  4. Méllina dit :

    Félicitations pour cet article 👍. Vous avez partagé avec nous des conseils précieux tirés de votre propre expérience pour prolonger la durée de vie et préserver l’éclat de la terrasse en bois. Les gens apprécieront certainement de savoir comment maintenir leur terrasse en bois en bon état pour profiter de ses avantages à long terme. Bravo pour votre contribution informative!

    1. Guillaume Le Penher dit :

      Merci Mellina !

  5. Article super complet et très intéressant merci 😊

    1. Guillaume Le Penher dit :

      Avec plaisir Maëva 🙂 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.