Publié le

Derniers projets en Shou Sugi Ban

Après la visite de notre nouvelle maison en bois brûlé, je voulais partager avec vous mes derniers petits projets en Shou Sugi Ban… Quand la fièvre de la torche vous prend, il y a peu de chance qu’elle vous quitte ! Avec le bois brûlé, je ne vois jamais la vie en noir. Envie de tester ? Alors à vos torches, prêts, brûlez !

Que faire de mes chutes en bois brûlé ?

Une fois terminé le bardage de la maison, il me restait un gros volume de chutes déjà brûlées. L’inconvénient des lames à rainures-languette, c’est que vous êtes toujours contraint par l’assemblage. Du coup vous avez tendance à produire plus de chutes qu’avec une lame de bois à plat joint.

J’étais chagriné par cette “perte”. Tous ces morceaux de Shou Sugi Ban avaient couté des sous, du gaz, de l’huile de Tung et du temps à produire. J’ai vite trouvé un moyen de les valoriser.

Nichoir à mésanges et rouge-gorge en Shou Sugi Ban

Au début, mes ambitions sont restées modestes ! Pour attirer les oiseaux dans notre forêt, nous avons réalisé 2 nichoirs. Nous avons glané les plans sur Internet. Chaque race d’oiseau a sa propre architecture. Nous avons décidé en famille d’offrir un gite à une famille de mésange charbonnière (évidemment avec un nichoir en bois brûlé !) ainsi qu’une famille de rouge-gorge.

Nichoir à oiseau en bois brûlé fixé en hauteur sur le tronc d'un arbre

Pour les mésanges, nous avons trouvé un plan sur ce site. Attention au diamètre du trou, la tailles diffère selon que vous souhaitez abriter des mésanges charbonnières ou des mésanges bleues, huppées ou nonnettes.

Pour notre famille de rouge-gorge, nous avons préparé un abri différent. Les rouge-gorge sont “semi-cavernicoles”, ils logent donc dans des nids plus ouverts que les mésanges. Vous pouvez trouver les détails sur ce site. D’ailleurs notre prochaine réalisation avec nos chutes de Shou Sugi Ban sera un abri pour nos écureuils !

Bûcher bas en Shou Sugi Ban

Les nichoirs à oiseaux, c’est sympa mais il me restait toujours un gros paquet de chutes après cela. J’ai donc pensé à un projet en Shou Sugi Ban un peu plus grand.

Un bûcher bas en Shou Sugi Ban facile d’accès

Dans la vie, il n’y a pas que le bois brûlé. Il y a aussi le bois À Brûler ! Celui qu’on abrite en prévision de l’hiver. En plus de quelques Douglas de 30 mètres de haut, nous avons aussi abattu des chênes, des châtaigniers et des bouleaux pour construire la maison. Il fallait donc protéger tout ce bois en pensant aux belles flambées à venir.

J’ai donc commencé par un bûcher bas que j’ai placé dans le patio, près de la baie la plus proche de notre poêle. Je peux y mettre 2 rangées de bûches en 35cm. C’est mon “stock-tampon”, facilement accessible.

Bûcher “maison” en Shou Sugi Ban

Pour cet autre projet en Shou Sugi Ban, j’avais 3 contraintes. D’une part, je voulais stocker un peu de bois. Ensuite, je devais avoir un espace technique à la base pour accueillir la pompe de relevage des eaux de pluie qui alimentent les toilettes, la machine à laver et les serres. Et puis, comme cette installation serait visible depuis la plus grande baie de la maison, il fallait que ce soit esthétique !

Projet en bois brûlé Shou Sugi Ban. Bûcher en forme de maison
Bûcher avec local technique pour la pompe de relevage des eaux de pluie

J’ai donc opté pour un style “petite maison en bois brûlé”. Les 2 panneaux du bas sont en contre plaqué brûlé et démontables pour l’accès technique. Comme sur l’autre bûcher, j’ai passé 2 couches d’huile de Tung pure pour bien hydrofuger le toit en Shou Sugi Ban.

Caisson de rangement extérieur

Une fois parti, j’ai eu du mal à m’arrêter (mon côté “Achiever” confirmé par le test CliftonStrengths dont je parle dans mon autre blog). J’ai donc réalisé un autre petit chantier pour cacher mes bouteilles de gaz propane. 2 portes et un toit sur charnières pour accéder facilement au contenu. L’ensemble est adossé au bardage de la maison côté est. En plus du gaz, je peux également y stocker mon petit cuiseur à bois économique acheté auprès de l’association Bolivia-Inti Sud Soleil.

Un coffre en bois brûlé pour cacher des bouteilles de gaz à l'extérieur de la maison

Prêts pour l’hiver !

Avec ces derniers projets en Shou Sugi Ban, nous voilà prêts à affronter l’hiver. Bon, OK, nous ne sommes pas non plus dans le grand Nord Canadien… Mais il a quand même fait -4° une fois l’année dernière !

Je vous présenterai une prochaine fois la charpente de ma serre nord… En bois brûlé et huilé bien sûr !

Dans l’intervalle, commentez cet article !

Guillaume de Sol-éco

Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.